Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Bienvenue sur le site
de l'Association pour la Préservation du Patrimoine
de Bénerville-sur-Mer

Des Journées du Patrimoine bien remplies.

Il y a 100 ans, en décembre 1919, le prix Goncourt était attribué à Marcel Proust.
Pour célébrer cet anniversaire, l’APPB a souhaité dédier sa saison à Proust, parce que lui-même est venu à Bénerville, parce qu’y résidaient de nombreuses de ses relations.
Une exposition leur a été consacrée, cet été 2019, le long la promenade Yves Saint-Laurent sous le titre « Les belles rencontres de Marcel Proust»

Samedi soir, l’APPB a accueilli, pour une performance originale, une tentative de résumer "À la Recherche du temps perdu" de Marcel Proust en une heure, Véronique AUBOUY, une essayiste de renommée internationale qui depuis 20 ans a à cœur de faire découvrir et de faire lire Marcel Proust. Rythmée par le rappel du chronomètre toutes les 10 minutes, passionnée et passionnante, Véronique AUBOUY a captivé son nombreux public l’entraînant tour à tour à Combray, à Balbec dans les salons de Madame Verdurin ou dans les bras d’Albertine.


Cette performance a eu lieu dans un haut lieu du patrimoine de Bénerville-sur-Mer ; le Manoir de Bénerville qui allie le style traditionnel des demeures balnéaires du début du 20ème siècle et des concepts plus novateurs notamment dans la construction et l'aménagement intérieur.

Ce Manoir, sous ses noms successifs (le Castel, le Caniset) est aussi un haut lieu d’un autre patrimoine très présent à Bénerville-sur-Mer, un patrimoine immatériel qui témoigne du passage de tant d’illustres visiteurs, peintres, banquiers, écrivains, hommes politiques, musiciens, ... Les deniers propriétaires, Monsieur et Madame Beytout, tous deux producteurs, Madame de "l’Été meurtrier", Monsieur de la saga des gendarmes avec Louis de Funès y ont invité des grands noms du cinéma. Dans les années 1930, François Coty, le fondateur de la parfumerie moderne, mécène, magnat de presse y organisait de somptueuses réceptions, de même que François Stephen-Ribes, un fortuné agent de change parisien, époux de la non moins fortunée héritière des pétroles Desmarais, qui avait fait construire cette demeure en 1909, en recommandant à son architecte, Henry Goury, de privilégier les salons spacieux propices aux grandes réceptions.

En remerciement à ses hôtes pour cette occasion de partager, pour une soirée, avec tant d’illustres prédécesseurs, leur magnifique demeure, l’APPB a tenu à leur offrir les deux panneaux consacrés au Manoir de Bénerville présentés durant la saison estivale 2018 à l’occasion de l’exposition « Les Belles de la Côte ».


Le dimanche 22 septembre de 10h à 18h pas loin d’une centaine de visiteurs ont pu (re)découvrir l’église Saint Christophe ouverte exceptionnellement à l’occasion des Journées du Patrimoine.
Cinq visites guidées leur ont été proposées au cours desquelles ils ont pu apprendre l’identité de l’occupant de la tombe dite "du pirate", découvrir qu’en 1847, plus de 100 ans avant le décret officiel la dénomination de Bénerville-sur-Mer avait déjà été utilisée et bien d’autres détails sur l’architecture et l’histoire de l’église.

Des bénévoles de l’association ont présenté les travaux de restauration déjà menés à bien, comme le chevet avec son vitrail flambant neuf et les colonnettes de l'arc triomphal, superbes exemples de l’art roman, dont les dessins commençaient à disparaître sous l’action du temps. Ils ont également présenté les projets de l’association, évoqué le retour pour le début de la saison prochaine des deux statues de la Vierge Marie et de Jean l’évangéliste dont l’état nécessitait un travail de restauration urgent. Bien sûr ils ont rappelé que ces travaux nécessitaient des ressources financières et encouragé les visiteurs à soutenir ces actions en envoyant leur don au profit de l’église Saint-Christophe de Bénerville-sur-Mer à la Fondation du Patrimoine.
(les dons peuvent être faits en ligne : https://www.fondation-patrimoine.org )


Enfin les nombreux visiteurs qui ont profité des Journées du Patrimoine pour se rendre au parc Calouste Gulbenkian ont été accueillis à l’entrée par les deux panneaux consacrés à cette propriété que l’APPB avait composés et présentés lors de l’exposition « les Belles de la Cote ». Panneaux offerts par l’association à la ville de Deauville actuelle propriétaire et gestionnaire du domaine.




Ce site présente notre association et ses actions. Nous comptons sur vous pour nous soutenir.

télécharger le bulletin d'adhésion






Mise en ligne : 7 novembre 2012

Dernière mise à jour
le 27 septembre 2019